image

image

Traduire

4 décembre 2014

Lézarder à Goncourt



J'avais photographié ce saurien en août dernier à Goncourt et mon cerveau -il me faut présentement l'avouer- parfois un peu fêlé cherchait matière à faire un petit commentaire en relation avec l'image. Comme point de départ, le verbe "lézarder" me trottait dans la tête. Mais comment réunir l'animal et le verbe à Goncourt ? Le TLF (Trésor de la Langue Française) ne s'intéresse qu'aux crevasses et autres fêlures d'un mur, d'une façade, voire aux rides profondes d'une peau. Je me tourne alors vers le Grand Larousse de la Langue Française : bingo !! En seconde position je trouve : 2) Lézarder, v intransitif (de lézard , av. 1896, Goncourt). Paresser, flâner comme un lézard. "Je voudrais paresser, lézarder" (Goncourt)".

Vouï, tu as bien lu, lectrice ou lecteur assidu qui me fait l'honneur de venir régulièrement ramasser les débris de mes élucubrations, c'est l'Edmond ou le Jules (de) Goncourt qui aurait employé ce verbe pour la première fois avec ce sens quelque part dans leur production ou leur journal (d'aucuns parleraient d'éructations) et , c'est un scoop, il aurait même trouvé ça tout seul (ndadcb*) !

Et sais-tu où j'ai surpris ce reptile patté ? Au terrain de camping pour camping-cars de Goncourt, là ousque justement les Zollandais, les Zallemands et les Zanglais viennent lézarder un peu.

*ndadcb : note de l'auteur de cette bouillie.

17 commentaires:

  1. Un billet plein d'humour et de vitalité!
    Ce lézard fait sa provision de chaleur pour l'hiver , il avait prévu ce temps pourri !!
    Et nous , nous allons lézarder au coin du feu de cheminée!
    Belle journée Marcel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lézardons au coin du feu, "l'temps s'peussit" (le temps devient mauvais en patois haut-marnais).

      Supprimer
  2. Bien mignon ce petit lézard. Ah, ces frangins riches et oisifs ont donc songé à lézarder !
    Ton post est réchauffant, un peu de soleil dans ce brouillard et nos 2° ! voilà que je rêve...
    Bonne journée et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Temps de saison qui ne demande qu'à se refroidir.

      Supprimer
    2. en effet.Bonsoir.

      Supprimer
  3. De l'humour en plus merci pour ce billet ,je vais de ce pas lézarder,non pas au soleil,plutôt absent,mais au coin du feu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors bon lézardage et belle soirée Christiane.

      Supprimer
  4. c'est souvent à la période de l'été que j'emploie,je lézarde à la plage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un sport que je pratique volontiers aussi.

      Supprimer
  5. quoi?que lis je?les frères Goncourt faisaient du camping?????et ils avaient un camping car??????avec des sièges en peau de lézard?????
    j'espère que ton saurien a trouvé un endroit chaud où lézarder sinon,hiver venant, il se prépare à devenir un sot-rien....
    Bonne semaine à venir Marcel et vive Larousse....

    RépondreSupprimer
  6. Oui, c'était la fille d'un mien ami ....marchand de chicorée à l'épicerie "Au prix Goncourt".

    RépondreSupprimer
  7. Super l'ombre de la queue du lézard. Il a dû gober bien des mouches pour être aussi pansu !
    J'aime tes farfouillages dans différents dicos, je t'imagine t'arrachant les cheveux à la lecture du premier.
    Tu m'as bien fait rire, ainsi que le com de mamaz.
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dictionnaires sont de bons points de départs pour dire quelque chose quand on n'a rien à dire ou qu'on ne trouve rien à dire, ce qui est à peu près pareil mais pas tout à fait car après tout, c'est bien vrai, quand on n'a rien à dire on ferme sa gbouche mais que fait-on quand on ne trouve rien à dire ??? Mmmm?? Tu vois bien par là, et tu peux même le constater de visu à la lecture de cette prose qu'il est possible de ne rien dire ou pas grand chose, ce qui, je le répète n'est pas pareil, sur plusieurs lignes ... Et encore, je n'ai pas fait mes humanités en politique ! Belle soirée Aude.

      Supprimer
  8. J'aime les lézards mais ils sont tellement rapides qu'on ne peut pas les admirer, sauf quand j'en ai récupéré un dans la gueule d'un de mes chats. Mais toujours avec la queue en moins! Forcément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là devait se prendre pour une star car il m'a laissé tout mon temps pour le prendre en photo.

      Supprimer
  9. C'est si bon de les voir sans bouger
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  10. Pas toujours facile car ils sont rapides.

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite.