image

image

Traduire

7 décembre 2016

Fripouille

   Avez-vous remarqué combien les noms donnés à nos animaux domestiques leur conviennent souvent parfaitement ? Celui-ci s'appelle Fripouille. Il avoisine la décennie et le quartier lui appartient au point qu'un jour je l'ai surpris sur la banquette arrière de la voiture au moment de démarrer. Depuis quelques années, il ne rentre plus dans la maison en été, la chienne fait le ménage...

    Je l'ai trouvé installé à sommeiller sur son bout de mur en hauteur, au soleil et à l'abri des herbes et je crois qu'il n'a apprécié que très moyennement d'être photographié. Qu'un oiseau étourdi s'oublie un peu à proximité et l'erreur lui sera fatale. Il ne le mangera pas, il est trop bien nourri et choyé chez lui. Non, c'est plutôt histoire de vérifier s'il n'a pas perdu la patte, si la détente est toujours efficace, la griffe suffisamment acérée, l'oeil pareillement affûté bref si tout est en ordre, si la mécanique reste bien huilée.

   Je l'aime bien mais de loin... Sa présence a quelque chose de paisible et de réconfortant, sa souplesse et sa beauté sont un régal pour les yeux.  Fripouille est un chat, un vrai.

16 commentaires:

  1. Un chat très bien illustré ! J'aime les chats noir et blanc.
    Un chat heureux chez lui et heureux dans sa liberté sur son territoire .
    Malgré leur comportement indépendant , les chats apportent le calme et la paix .
    Belle soirée Marcel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Calme et paix, je n'en doute pas mais j'ai toujours préféré les chiens.

      Supprimer
  2. tes mots sont un régal autant que tes peintures sont un plaisir pour les yeux....si un jour tu fais paraitre un livre ,fais nous signe....
    et oui, chien OU chat, souvent on se définit par rapport à l'un OU l'autre....je n'ai eu qu'un seul chien dans ma vie,un teckel à poils durs avec un caractère très affirmé du style assez pénible mais pas mal de chats tendres et très sensibles à mes états d'âme et de santé alors à dire vrai , pour moi c'est plutôt chat....et celui ci oui c'est le roi du quartier,il est "droit dans ses bottes" ,ce chat, si je puis dire,mr Perrault...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, le teckel à poil dur, il n'y a pas plus cabochard ! Il y a des races bien plus souples.

      Supprimer
  3. Joli portrait de Fripouille au beau regard de vrai chat si bien décrit ...
    J'aime bien cette composition tranquille.
    (on ne possède pas un chat, c'est lui qui vous possède" Françoise Giroud)
    "scotties" prèfère les chiens !
    bonne journée (il fait zéro° mais soleil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les chats, c'est comme les chevaux, je les aime bien chez les autres.

      Supprimer
  4. Beau dessin. J'ai un peu dessiné à l'aquarelle, il y a longtemps. Il faut que je vois où sont les pinceaux. Fripouille a l'air comme ça, mais il ne faut pas l'embêter, j'imagine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue sur ce blog. Je ne connais ce chat que de loin. Il ne se laisse pas trop approcher et je n'y tiens pas vraiment n'ayant guère de connivence avec les félins. Il est beau et cela suffit.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Je ne suis pas très attiré par les chats.

      Supprimer
  6. Il y en a un, pareil, qui passe régulièrement dans mon jardin pour chasser les oiseaux que je nourris, et en plus il laisse des souvenirs ; je l'étriperais bien celui là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il marque son territoire. En fait, il t'accepte chez lui.

      Supprimer
  7. oh ça me fait penser à mon fripon qui est décécé il y a plus d'un mois et j'ai rêvé de lui cette nuit...avec une panthère noire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fripon, Fripouille, les noms ne sont jamais donnés à la légère.

      Supprimer
  8. C'est rigolo, le chat de nos voisins s'appelle Canaillou, ce n'est pas loin de Fripouille, un peu plus méridional quand même ;-) Lui aussi est un coquin sans gêne, il vient souvent dans notre jardin et joue à agacer mes deux minettes chéries. Un jour que la fenêtre de ma cuisine était restée ouverte, il est entré, a sans doute grignoté quelques croquettes dans le bol des minettes, mais surtout il a mangé presque tout le dessus du gâteau aux pommes que j'avais mis à refroidir sur le plan de travail ! Je suis arrivée le mal était fait et le brigand s'est enfui prestement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on a envie de gentiment les étriper quand ils font sciemment ces bêtises.

      Supprimer

Merci de votre visite.