image

image

Traduire

21 décembre 2014

Goncourt. Chasse-roues

     Deux petits croquis aquarellés, l'un très pigmenté, presque gouaché, l'autre plus léger autour d'un même thème : le chasse-roue ou chasse-moyeux ou boute-roue qui remettait "dans le droit chemin" la charrette qui serrait trop près l'angle d'une maison ou d'une porte cochère.


Fixée au sol et au mur, elle a pu servir accessoirement de chasse-roue au coin de la maison. Et puis d'anciens propriétaires ont prolongé la demeure par un muret grillagé pour fermer une petite cour intérieure. La pierre est restée. C'est l'anneau qui a attiré mon attention. Il est proprement scellé, du travail de professionnel. Il a été posé là pour y attacher un animal, sans doute un chien. Comme il ne comporte pas de traces d'usure, il me plaît de penser qu'il n'a servi qu'occasionnellement.



J'ai parcouru tout le village pour finalement me rendre compte que ce que je cherchais était à quelques mètres. On a tendance à retirer les chasse-roues pour éviter d'abîmer les voitures qui ont pris la place des charrettes dans les anciennes granges devenues des garages. Inversion des valeurs : avant, on protégeait les murs...

14 commentaires:

  1. Très minutieux ton travail, j'aime !
    Les anneaux, ça me parle aussi quand j'en vois sur les murs anciens.
    Les chiens à la chaîne vivaient moins longtemps autrefois que mainteant, mais je trouve qu'on est passé dans l'excès inverse... les animaux sont les enfants que les gens n'osent plus faire.
    Bon courage pour l'hiver qui commence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un excès appelle souvent son contraire. Effets de mode.

      Supprimer
  2. En Ardèche , nous avons beaucoup de bornillons à l' angle des rues , des contreforts pour éviter d'abimer la maison.
    Je pense aussi que l'anneau est récent.
    Par contre nous avons aussi beaucoup d'anneaux dans les murs à hauteur d'homme pour attacher les chevaux ou les ânes.
    J'ai une grande préférence pour la deuxième aquarelle , elle reflète ce que nous avons ici.
    Belle soirée Marcel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est encore très courant mais tu sais bien qu'on trouve difficilement ce qu'on cherche et qu'une place de champignons s'offre à toi quand tu n'as même pas un plastique pour les ramasser...

      Supprimer
  3. dans le quartier de la doutre,j'en vois à chaque vieille maison ,je viens d'apprendre le synonyme "boute-roue...

    RépondreSupprimer
  4. Belle composition, tes pierres sont reproduites magnifiquement, j'aime ces couleurs et leur transparence.
    Waouh !!! cette porte !...
    Ravie de découvrir ces éléments et leur utilité !!!...merci pour les explications.
    Bon après-midi et soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci itou. Si tu ouvres l'oeil (le bon), tu en verras sûrement par chez toi.

      Supprimer
  5. Très joli ce passage sur notre histoire
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les traces du passé m'ont toujours intéressé.

      Supprimer
  6. ah çà servait donc à çà?????j'avoue en avoir vu souvent mais sans savoir pourquoi c'était là , à quoi c'était utile et s ans en connaitre le nom (qui m'aurait mis la puce à l'oreille)!merci Marcel.
    J'aime les tonalités d e la deuxième.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de traces du passé sont là sous nos yeux. On ne les comprend pas toujours. Tu dois être bien servie à Nantes, je crois que certains quartiers sont bien préservés ou alors ils ont été fidèlement reconstruits.

      Supprimer
  7. J'ignorais moi aussi la destination de ces sortes d'excroissances aux coins des bâtisses, grâce à toi j'ai appris quelque chose. Tu ne seras peut-être pas étonné de savoir que les couleurs gaies de la première aquarelle m'attirent. Mais la deuxième est très jolie aussi.

    RépondreSupprimer
  8. Non, cela ne m'étonne pas mais je les trouve un peu fortes.

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite.